« J’avais toujours faim d’amour. Juste une fois, je voulais savoir ce que c’était de me ressourcer – d’avoir tant d’amour que je ne pouvais plus en prendre. Juste une fois.« 
– Haruki Murakami

L’un des plus grands problèmes que les vieilles âmes font face dans leur vie c’est de trouver l’amour.

Ce qui distingue les Âmes anciennes des autres, c’est leur niveau de maturité ou de sagesse plus profond, et avec cette sagesse, ce besoin de vivre et aimer de manière authentique.

Mais comme vous l’avez probablement déjà découvert, le problème avec la plupart des relations est qu’elles sont établies pour éviter la solitude, créer du confort ou de la sécurité ou acquérir une certaine estime de soi.

En d’autres termes, de nombreuses relations sont basées sur le fait de jouer à des «jeux» centrés sur l’ego, tout comme ceux que l’on voit à la télévision et dans les films. Les gens se complaisent dans le drame. Les gens croient qu’ils ont besoin d’une autre personne pour remplir un vide à l’intérieur d’eux. Mais quelque chose en vous a soif d’un niveau d’amour plus profond au-delà du mélodrame et de la luxure.

La vérité est que vous aspirez profondément à ce que vous n’avez jamais (ou rarement) expérimenté auparavant: une relation intense mais saine, dévouée mais libre, encourageante mais pas étouffante.

Vous avez soif d’honnêteté, d’authenticité, de passion, d’empathie, d’amour véritable, de sincérité et de profondeur. Vous voulez être vu, entendu, compris, apprécié et aimé pour qui vous êtes. Et vous voulez exprimer la même chose envers quelqu’un d’autre.

Ma première relation a eu lieu au début de la vingtaine, avec Luna. Jusque-là dans ma vie, je n’avais le sentiment qu’aucune personne ne correspondait à mon intensité d’amour, même après avoir parcouru de nombreux pays et rencontré des centaines de personnes.

Au fil des ans, je me suis rendu compte que beaucoup d’autres rencontraient le même problème: l’incapacité à trouver ou à former une relation vraiment épanouissante.

Voici quelques-unes des principales raisons pour lesquelles il est si difficile de trouver l’amour en tant que vieille âme:

1) Nous voulons l’amour qui est authentique

Nous voulons être dans une relation qui encourage et célèbre l’authenticité mutuelle. Nous ne voulons pas cacher, prétendre, réprimer ou changer qui nous sommes de quelque manière que ce soit. Nous ne voulons pas trouver quelqu’un qui ne se soucie pas de s’élever avec nous, mais nous encourage plutôt à «mettre en avant» notre identité la plus authentique qui soit.

2) Nous voulons l’amour qui nous enseigne

Au lieu de nous critiquer ou de nous rejeter, nous recherchons quelqu’un qui nous indiquera ce que nous ne faisons pas au mieux et les chemins pour nous aider à grandir. Au fond, nous réalisons que nous aurons toujours plus à apprendre (Socrate a dit un jour: «La vraie sagesse est de savoir que vous ne savez rien»). On peut faire valoir que toutes les histoires d’amour nous enseignent, mais elles nous enseignent généralement inconsciemment comme un sous-produit de la souffrance. L’enseignement conscient, par contre, est rare, précieux et difficile à trouver.

3) Nous sommes des guérisseurs mais nous ne voulons pas «réparer» personne

En raison de notre nature, nous avons tendance à attirer des personnes qui recherchent de l’aide. Mais alors que notre réponse naturelle est d’offrir de l’aide, nous réalisons qu’il est imprudent d’entrer dans une relation pour «réparer» l’autre personne. Nous ne voulons pas être les médecins ou les conseillers 24H/24, 7 jours/7 de nos partenaires; nous voulons trouver quelqu’un qui est au même degré d’expérimentation que nous.

4) Nous avons des personnalités complexes

Nous pensons beaucoup, voir profondément la nature de la réalité et nous possédons des personnalités intenses. Il est difficile de trouver une personne capable de comprendre ou de correspondre à nos identités complexes. Avoir de la profondeur et rechercher la vérité dans une société qui valorise le statut matérialiste, les objets et l’apparence superficielle peut intimider la plupart des gens en nous empêchant de nous connaître.

5) Nous voulons de l’amour au-delà de la «sympathie»

Nous voulons un amour profond, intransigeant, authentique et profond. Dans le monde d’aujourd’hui, la plupart des gens jettent le mot «amour» comme si c’était synonyme de «like», comme «J’aime cette glace / cette paire de chaussures».

« Like », « J’apprécie » n’a aucun engagement. Un jour, vous aimez une saveur, le lendemain, vous aimez une autre.

L’amour est différent. Si « Like », « J’apprécie » est superficiel, l’amour pénètre. Quand « Like », « J’apprécie » admire la forme extérieure (et ce que les gens pensent de nous), l’amour, le vrai passe au-delà de la forme extérieure et adore l’âme.

6) Nous voulons un amour vulnérable

Être compatible au niveau de la personnalité n’est tout simplement pas suffisant. Le véritable amour n’est pas d’aimer quelqu’un ou de partager les mêmes intérêts, mais plutôt d’ouvrir volontairement son cœur et son âme, même si cela fait mal.

C’est à travers la volonté d’être vulnérable que les plaies s’ouvrent, reçoivent de l’air et guérissent. C’est à travers la vulnérabilité que nous faisons l’expérience du courage et de la capacité d’aimer sans condition.

7) Nous voulons un engagement et des efforts

L’amour a constamment besoin d’être nourri, comme les braises d’un feu ardent. Les mots sont vides quand ils ne sont pas suivis d’action. En tant qu’âmes anciennes, nous savons que le véritable amour ne peut être acté que par des expériences, des efforts et un dévouement partagés.

8) Nous voulons que l’amour soit ancré dans la plénitude

Dès que votre bonheur dépend d’une autre personne, vous perdez votre liberté d’aimer par choix. Nous voulons un partenaire qui soit heureux et entier pour que nous puissions partager cette intégrité avec eux.

Lorsque les gens entrent dans une relation par sentiment de «besoin» parce qu’ils se sentent incomplets ou ont peur d’être seuls, la relation est vouée à l’échec. En tant qu’âmes anciennes, nous réalisons que des relations saines sont enracinées dans le bonheur intérieur.

9) Nous n’accepterons rien de moins que l’amour des âmes sœurs

Les vieilles âmes ont du mal à se contenter du confort, de la convoitise, de l’attraction superficielle, de la sécurité ou de se «tenir compagnie». Nous avons besoin de quelqu’un qui partage nos valeurs et soit un véritable compagnon spirituel. Nous avons soif d’amour d’une âme sœur et de notre flamme jumelle.

10) Nous n’aimons pas le jeu des rencontres

Le drame, la dépendance, la stimulation, les règles de ce qui «devrait et ne devrait pas» se produire… c’est cette approche égocentrique de l’Amour que les âmes anciennes trouvent si peu attrayante. Cela s’ajoute à la difficulté croissante de trouver l’amour.

11) Nous venons avec des blessures

Beaucoup d’âmes anciennes correspondent à la manière dont elles traversent des conditions de vie difficiles et traumatisantes qui forcent la croissance de la maturité intérieure. En ce qui concerne l’amour, il est essentiel que nous trouvions une personne suffisamment mature pour gérer le «bagage» que nous transportons souvent. Mais cela peut être difficile à trouver chez d’autres.

12) Nous voulons plus que le sexe

La luxure, la séduction et le sexe sont séduisants mais finalement momentanés et peu profonds si obsédés. Alors que nous aimons le sexe, nous voulons plus qu’une nuit. Nous voulons partager notre corps avec ceux qui tombent amoureux de nos âmes en premier, plutôt que nos formes physiques.

13) Nous sommes des esprits libres

La raison pour laquelle tomber amoureux est si beau, c’est parce qu’elle nous grandit: elle nous unit à notre liberté innée. Dès le moment où le contrôle se met en place sur une expérience aussi transcendante, nous mettons l’amour en cage. Et chaque fois que nous regardons cette cage, nous nous sentons coupables de nous rappeler à quel point cet oiseau était libre.

Au fond, les âmes anciennes savent combien il est vital d’encourager la liberté dans les relations. Mais il est difficile de trouver une personne prête à voler gratuitement. La liberté exige du courage et la capacité d’aimer les autres malgré ce qu’ils disent, veulent ou font.

Le premier cadeau que j’ai donné à Luna était une bague avec l’inscription: «Alis volat propriis» (elle vole de ses propres ailes).

Traduit par Gizmo pour choix-realite.orgsource

Publié par Gizmo (Profil & Articles associés)