À tous ceux qui sont outrés par toute cette souffrance, violence que vit l’humanité.

Pourquoi toute cette souffrance diversifiée qui touche les êtres humains, ainsi que tous les êtres vivants ? Pourquoi, Dieu laisse faire toutes ces injustices ? Il ne faut pas aller très loin pour savoir le responsable de toutes ces injustices. On aura beau dire que c’est la faute de quelques êtres humains, à des multinationales, des gouvernements, qui n’ont aucune responsabilité, aucune conscience de ce qu’ils arrivent à certains êtres humains. Le plus important pour eux c’est leurs hauts standard de vie, leurs richesses illusoires, l’argent et autres. Dieu n’a rien à voir avec toute cette souffrance, c’est l’homme qui l’a créé, instauré par sa soif de pouvoir, de domination. Un monde où il y a un semblant de justice, un monde où la grande majorité est obligée de suivre un système d’enfermement. Pourtant, il y a de cela presque deux mille ans, un être est venu partager son enseignement, mais l’homme a détourné ce savoir pour son propre profit.

On assiste à des êtres humains qui jugent, qui critiquent, qui condamnent, comme si c’était leur seule façon de s’exprimer, juger tout et rien. Ils se demandent comment vivre en paix, comment être heureux, comment vivre en harmonie, comment vivre dans un amour inconditionnel ? Mais que font-ils pour se réaliser, pour le vivre ? Ils jugent sans cesse. Ils ne sont pas mieux que les autres qui profitent de leurs richesses au détriment des autres. Elle est belle cette humanité, ce qui est drôle, ceux qui ont bénéficié de ton aide, à qui tu as passé du temps, à les remettre sur les rails de la vie, ces mêmes personnes osent juger, condamner, manquer de respect, voir tout ridiculiser par la suite, ils n’ont plus besoin d’aucune aide, ils assurent. Tout ça pour dire, peu importe ce que nous apportons à ce monde, ne pas avoir aucune attente de qui ou de quoi que ce soit, laisser l’intelligence de la lumière apporter son aide divine, en apportant la lumière appropriée pour tout ce qui est. Je ne suis pas là pour me justifier, me plaindre, je suis là pour révéler et dévoiler une vérité si simple à comprendre, mais pour le comprendre, le vivre, cela demande de ne plus endosser le costume de la victime, du bourreau et du sauveur.

La victime joue bien souvent le rôle du persécuteur, en jugeant constamment, en critiquant, en blasphémant sur ceux et celles qui a leurs yeux méritent d’être jugés. Le bourreau est lui aussi une victime, ils peuvent être un sauveur, à vouloir sauver le monde, à imposer le changement, mais sont incapables de leur faire pour eux-mêmes. Jésus l’a si bien exprimé, aimez-vous les uns et les autres, aimer d’un même amour. moi et mon père ne font qu’un. Il a voulu dire, qu’il est le père, comme il est pour tous, il n’y a pas de plus petit ou de plus grand, car tous sont aussi le père. Il est drôle de constater que rien à changé depuis deux mille ans, on a beau dire dans les messages d’aimer tout d’un même amour dénué de tout jugement, on aura beau dire, que c’est dans le détachement de toute croyance, de tout concept, de tout enfermement que se trouve la vérité, que l’on est libéré pour vivre cette relation avec le père, ne faire qu’un dans la lumière de l’amour. Il n’y a plus de jugements, plus d’histoires à savoir ce qui a raison ou à tort, il n’y a plus aucune identification, tout est vécu dans l’unité, en reconnaissant que tout est un.

On n’est pas là pour juger, condamner celui qui juge, qui blasphème. On est juste là pour montrer la voie, le chemin de la liberté, de la guérison, de l’amour inconditionnel afin que celui qui fait un avec le père, soit à nouveau dans la joie, dans la paix et dans cet amour dénué de jugement. Tant que vous restez identifié aux souffrances, aux maux, vous êtes à leurs images. Avant je m’inquiétais pour ce monde, je trouvais cela incompréhensible qu’il y ait tant de souffrance diversifiée, tant d’injustice et je me demandais pourquoi en est-il ainsi ? Pourquoi Dieu laisse faire toutes ces atrocités, toutes ces incompréhensions ? La réponse est bien simple, ce sont les fruits du comportement humain, la soif de la richesse, soif du pouvoir, soir de domination, à l’image de la perversion humaine. Dieu, n’a rien à voir avec cela, pourtant il a envoyé Jésus, son fils pour montrer la voie à suivre, comme je le fais dans mes messages, ainsi que plusieurs. Prenez juste un instant, non pas pour vous juger, vous condamnez, mais juste observez vos propres actions, et se demander si c’est de l’amour inconditionnel, dénué de tout jugement, qui prônent dans votre vie où c’est autre chose que l’amour.

Cela demande tout un travail sur soi de tout aimer d’un même amour, de ne plus juger, d’accueillir et accepter autant l’offensé que celui qui offense. C’est aussi vivre la dissolution de ce que l’on croit être en tant qu’être humain, de ne plus être dans aucune religion, dans aucune histoire, dans un seul but, reconnaître en tout la même essence éternelle. Celui qui n’a jamais fait aucun effort ne peut comprendre ce qu’est le vrai amour. L’amour commence déjà en soi, se pardonner et de pardonner à tous ceux qui nous ont offensés et qui continuent à offenser par leurs actions de non-amour. Un jour ou l’autre, ils vivront cette vérité. Quoi qu’il en soit, je reconnais en tout ce qui est, la création du père, tout ne fait qu’un, en aimant tout d’un même amour, en acceptant et en accueillant tout, sans aucune distinction. Alors libre à vous d’être à l’image de vos croyances, de vos actions, quels que soient les mots, les maux, tout est consumé par le feu sacré de l’amour, vous révélant et dévoilant votre vraie nature divine, en cet amour dénué de tout jugement, là où le père ne fait qu’un avec toute création, dimension.

Ne serait-il pas le bon moment pour tout aimer d’un même amour et d’en finir avec toutes les histoires de ce monde ?

Régis Raphaël Violette

Publié par Juste (Profil & Articles associés)