Depuis tout ce temps…

Il est amusant de constater que depuis le début de ce monde, l’homme a toujours cherché la vérité sans savoir que cette vérité n’a jamais quitté son cœur. Et en ces temps de grands bouleversements, l’homme est confronté à la plus grande des vérités, celle qu’il pense, croit et prétend être.

On pourrait dire que l’homme est le plus grand rêveur de tous, en fait, il n’a aucune idée d’être le plus grand rêveur d’une quelconque réalité, dimension ou autre, il n’a d’égal que lui-même. Imaginez un instant que ce monde, cet univers, ou toute réalité, dimension ou autre, que tout est un rêve, mais qu’en fait ce que vous cherchez à connaître, à savoir, est la vérité absolue, non pas une simple vérité, une croyance ou quelque chose que vous ne pouvez pas comprendre, mais la plus grande vérité qui soit, parce qu’elle révèle la vraie nature de l’homme ou de qui ou quoi que ce soit, quel que soit le monde, l’univers, la réalité, la dimension ou autre.

En tant qu’être humain identifié à des pensées, des croyances ou des prétentions, vous croyez vivre, ce que vous percevez par vos sens, c’est ce qui détermine votre monde, univers, réalité, dimension ou autre. Vous êtes déterminé à croire, à penser que tout est réel, sans vous rendre compte que tout n’est qu’un rêve éphémère, quels que soient l’expérience et l’apprentissage que vous vivez dans ce qui n’est qu’un rêve et qui vous servent d’ancrage.

Depuis votre naissance en tant qu’être humain, vous réagissez selon vos sens, selon ce corps humain, conditionné à suivre ceux qui vous ont précédé, croyant que c’est cela vivre, mais en fait vous dormez. Ce que vous considérez comme la réalité n’est qu’un rêve à travers ce qui vous sert d’ancrage et c’est par les sens que vous continuez à rêver, à croire que tout est réel, alors que vous êtes victimes de vos propres pensées, croyances et prétentions, de votre identification à cette forme humaine.

Et c’est ainsi que vous percevez ce monde, cet univers, cette réalité, cette dimension ou autre qui ne fait que vous maintenir dans le rêve, alors que la réalité ultime échappe à vos sens, vos pensées, vos croyances et vos prétentions pour la simple raison que vous percevez ce qui n’est qu’un rêve à travers ce qui sert d’ancrage à ce rêve. Croyant vivre en temps réel, alors que vous rêvez ce monde, cette réalité, cette dimension et autre, en passant par les expériences et apprentissages éphémères de la pensée créatrice.

Ainsi, vous pensez avoir une bonne idée de ce qu’est le véritable amour, toujours en vous basant sur vos pensées, vos croyances et vos prétentions, en croyant savoir ce qu’est le véritable amour. Vous ne réalisez pas que tout est un rêve éphémère et peu importe l’expérience, l’apprentissage de ce qui est vécu à travers ce qui est pour vous se trouve être la réalité éphémère. Il suffit de voir ce monde, cet univers, cette dimension ou autre pour constater que le rêveur n’est pas conscient de ce qu’il crée comme réalité, il ne réalise pas qu’il est à la fois tout ce monde, cet univers, cette dimension ou autre, tout en croyant n’être qu’un être humain face à sa propre vie éphémère. Il est loin de penser qu’il est la source de tout ce qui est, qu’il est à la fois le passé, le présent et le futur. Quel que soit le monde, l’univers, la réalité, la dimension ou autre, il ne peut le concevoir pour la simple raison qu’il reste identifié à cette vie éphémère, il ne pourrait pas comprendre qu’il est tous les êtres humains, tous les êtres vivants et ce quelle que soit la dimension, la réalité ou autre.

Que sa véritable nature divine ne connaît pas le temps, qui n’a ni début ni fin, étant la source éternelle, la lumière absolue de l’éternel présent et quel que soit le monde, l’univers, la réalité, la dimension ou autre, tout est né de la pensée créatrice. Tout sert à expérimenter, à apprendre de ce qui est éphémère, un rêve de tous les possibles, sans se rendre compte que c’est la source, le rêveur qui reste accroché au rêve de tous les possibles, alors que la seule réalité est l’éternel présent, l’absolu.

C’est là que la vérité absolue se révèle à celui qui a compris que tout est éphémère et que la seule réalité est l’éternel présent, puisqu’il est la lumière absolue. Comprendre le pourquoi et le comment de ce qui est éphémère, le but de l’apprentissage et de l’expérimentation pour vivre le véritable Éveil, non pas pour juger, mais pour accueillir, accepter, respecter, accompagner et aimer du même amour absolu et inconditionnel toutes les expériences et apprentissages éphémères. Voir en toute chose l’œuvre de l’intelligence absolue de la lumière éternelle de l’éternel présent. L’homme ne sera plus identifié à ce qui sert de véhicule de lumière mais en sa véritable nature divine, en la lumière absolue.

Il ne tient qu’à vous maintenant, à travers cette forme humaine et les sens, de réaliser que tout est un rêve éphémère, et c’est en changeant votre regard sur vous-même que vous réaliserez que vous n’êtes victime d’aucune personne, d’aucun monde, d’aucun univers, dimension ou autre, puisque tout est illusoire.

Ce que vous pensez, croyez et prétendez être, vous le vivez à travers ce qui pour vous est votre vérité, ce que vous ressentez à travers vos sens, vous êtes victimes de votre propre regard, car vous regardez ce monde à travers ce qui vous sert d’ancrage et non ce qui n’a ni début ni fin, qui est éternel, qui n’a pas besoin d’être pour être la lumière absolue de l’éternel présent consumant tout par le feu sacré du véritable amour absolu et inconditionnel.

Quoi que nous vivions, nous sommes face à notre propre rêve, soit que l’on continue à être victime de notre regard à ce qui est éphémère ou bien aimer tout dans l’amour absolu et inconditionnel , en acceptant, accueillant, respectant, accompagnant et aimant tout de cet amour véritable et cela à travers ce qui sert d’ancrage à ce rêve. Ne cherchons pas de coupable, car il n’y a que la lumière absolue en l’éternel présent et ce que nous croyons être la réalité n’est qu’un rêve éphémère.

Par Régis Raphaël Violette

Publié par Lumière qui aime tout d’un même amour (Profil & Articles associés)