CONNEXION

Les problèmes sexuels et la bataille des sexes.

27 mars 2013 par Internaute  
Dans Spiritualité |

J'aimerais à présent parler de l'histoire de la sexualité et dire quelques mots sur les problèmes spécifiques que les femmes et les hommes vivent aujourd'hui dans leur expression sexuelle.

Beaucoup de choses se sont passées dans ce domaine. En son essence, la sexualité porte un grand potentiel de lumière, mais à cause de cela, il y a aussi le potentiel d'un grand abus. L'histoire dont je souhaite parler est celle de la lutte de pouvoir entre hommes et femmes. C'est une histoire ancienne qui remonte en fait aux temps où les empires extra-terrestres ont commencé à interférer avec la vie sur terre. Avant cela, la terre était une sorte de paradis, un jardin d'Eden, où régnaient la beauté et l'innocence. Nous ne parlerons pas de cette ère ici, mais sachez simplement que vous êtes à la fin d'une lutte de pouvoir bien plus ancienne que les 5000 ans d'histoire écrite.

Dans la dernière phase de cette histoire, les hommes ont clairement joué le rôle de l'agresseur et de l'oppresseur. Mais cela n'a pas toujours été ainsi. Il y a eu un temps où les femmes ont été bien plus puissantes dans le domaine public et dans le domaine privé de la vie. Elles ont aussi opprimé l'énergie sexuelle masculine de manière cruelle et sadique. Les femmes ne sont pas naturellement le sexe opprimé ou soumis, elles ne sont pas non plus par définition le sexe le plus aimant. Vos stéréotypes de femmes douces et impuissantes et d'hommes durs et insensibles parle davantage de la dernière phase de cette histoire que de la nature des hommes et des femmes.

Il y a eu un temps avant l'histoire écrite où les sociétés matriarcales étaient considérées comme la norme. Les femmes aussi ont utilisé leurs énergies de manière destructrice, sans aucun respect pour la force de vie individuelle et la créativité de chaque être humain. Les femmes avaient le pouvoir sur les hommes. Elles contrôlaient et manipulaient les hommes en faisant usage des pouvoirs de l'émotion et de l'intuition avec lesquels elles ont une affinité naturelle. Elles ont aussi utilisé leurs talents psychiques pour contrôler les hommes. Il y avait par exemple des sacrifices et des rituels où les hommes étaient torturés et tués.

Je précise pour votre histoire officielle que cet aspect décrit un tableau unilatéral de la relation entre hommes et femmes. L'oppression de la femme par l'homme a été évidente pendant toute la période couverte par votre histoire écrite. Mais la rancune et la haine que les hommes ont manifestées (et manifestent peut-être encore) envers les femmes ne sont pas venues de rien. En plus des traditions culturelles et des coutumes qui les influencent, il y a aussi de profondes blessures émotionnelles dans l'âme collective masculine qui datent d'une ère bien plus ancienne.

Sans entrer dans les détails de cette ère, j'aimerais vous inviter à ressentir s'il est possible que vous ayez vécu cela. Pour les femmes, la question est : pouvez-vous imaginer avoir un jour exercé le pouvoir sur des hommes et que vous ayez réussi à contrôler leur énergie ? Et pour les hommes, la question est : pouvez-vous imaginer que cela avait lieu à une vaste échelle et que vous étiez « le sexe faible » ? peut-être recevrez-vous des images ou des rêveries en vous posant la question . Laissez votre intuition vous montrer et observez les émotions qui remontent à la surface. Vous serez peut-être surpris.

Dans l'âme collective, la haine et le ressentiment sont nés de cette histoire ancienne. Ils se sont manifestés sous forme d'oppression de l'énergie féminine dans la politique mais aussi dans la religion, particulièrement dans l'Eglise. L'idée selon laquelle la sexualité est synonyme de péché ou, au mieux, un mal nécessaire est une ligne de pensée typiquement masculine influencée par la haine et les rancunes résultant de la répression de la sexualité masculine dans une autre ère. La sexualité masculine était alors considérée comme un instrument de procréation sans aucun respect pour les sentiments des hommes et les liens émotionnels entre un père et ses enfants. Souvent, les enfants étaient élevés par leur mère en séparation du père et on prêtait à peine attention à ce que le père pensait ou voulait. D'importantes valeurs se transmettaient par la mère et l'infériorité des hommes étaient l'une d'elles. L'homme était une bête de somme plutôt qu'un partenaire égal.

En plus que l'Eglise soit un bastion d'énergie masculine frustrée, le monde de la science manifeste aussi de l'hostilité envers l'énergie féminine. Bien que la science et la religion soient à de nombreux égards des ennemis naturels, elles s'unissent dans leur résistance à l'aspect intuitif, fluide de l'énergie féminine. Les dogmes de l'Eglise sont rigides et étouffants mais les méthodes scientifiques sont tout aussi restrictives d'une autre manière. Alors que l'impulsion derrière la science moderne était innovante et édifiante dans son désir de détrôner la fausse autorité, elle s'est retrouvée prise dans un cadre de pensée rationnelle étroit qui ne permettait pas à l'énergie féminine de participer. La pensée scientifique est analytique et logique mais elle ne s'ouvre pas assez à l'imagination et aux sources d'information extra-sensibles (intuitives). L'aversion que de nombreux scientifiques éprouvent envers le « paranormal » et tout ce qui ne peut être expliqué par un raisonnement rationnel est due en partie à une mémoire de l'âme emplie de douleur et d'humiliation qui remonte à une époque où les pouvoirs étaient utilisés abusivement par des femmes comme instrument de manipulation contre eux.

Je parle de cette histoire ancienne car j'aimerais clarifier le fait que dans la bataille des sexes, en fait, il n'y a pas d'offenseurs ni de victimes, pas de bons d'un côté ni de méchants de l'autre, parce que vous avez tous été les deux. Il y a eu une lutte entre les énergies masculine et féminine où ces énergies se sont opposées, alors qu'à l'origine, elles étaient complémentaires. Actuellement, hommes et femmes sont invités à unir leurs forces à nouveau et à redécouvrir la joie et la dignité de la danse originelle du masculin et du féminin.

Essentiellement, l'énergie féminine guide et inspire, tandis que l'énergie masculine sert et protège. L'énergie féminine est l'inspiration derrière toute création ; l'aspect masculin prend soin de la manifestation dans sa forme et son action. Les deux énergies sont à l'oeuvre en chaque être humain, chaque individu, qu'il soit homme ou femme. Que vous soyez homme ou femme n'a pas vraiment d'importance ; c'est l'équilibre et la relation entre les deux énergies en vous qui compte.

Les blocages dans la sexualité féminine

Je vais maintenant parler des blocages d'énergie dans le domaine de la sexualité spécifiques aux femmes et aux hommes. Chez les femmes, c'est la zone des premier et second chakras (le coccyx et l'ombilic) qui est la plus abîmée et blessée en résultat de l'oppression sexuelle et de la violence subies au cours des siècles. Depuis des millénaires, les femmes ont été formatées dans un rôle servile dans presque tous les domaines de la société et cela est encore d'actualité en maints endroits sur terre. En ce qui concerne la sexualité, cette inégalité se manifeste sous forme de viol, d'agression et d'humiliation à une grande échelle. En conséquence, nombre de femmes, en réalité l'âme féminine collective, ont incroyablement souffert. Il y a de profondes blessures émotionnelles qui ont besoin de temps, d'amour et de soins intensifs pour guérir.

Bien souvent, les femmes perçoivent l'élan pour l'union sexuelle comme un ardent désir du coeur ou un sentiment spirituel. Mais lorsqu'elles se retrouvent dans l'intimité physique, elles ont peut-être des difficultés à exprimer librement leur énergie sexuelle à cause de blocages d'énergie dans les premier et second chakras. Dans ces centres d'énergie, il y a des mémoires d'une sexualité qui leur a été imposée et les a humiliées. Ces expériences ont été si douloureuses que la femme a retiré son énergie, sa conscience, de la région du ventre. Quand on approche à nouveau cette partie de leur corps de manière sexuelle, les muscles se contractent instinctivement ou le corps émotionnel signale automatiquement une résistance. Les cellules physiques ont conscience du trauma et ne suivent pas si facilement l'invitation à danser. Elles veulent se fermer et créer une barrière pour vous protéger de plus d'agression. Cette réaction est tout à fait compréhensible et devrait toujours être traitée de la manière la plus respectueuse. Utiliser la force pour lever la résistance revient à violer à nouveau les centres blessés.

Si vous êtes une femme et que vous avez ces émotions, il est très important d'en prendre pleinement conscience : il peut y avoir là de la résistance ou de la colère par rapport à l'intimité physique. Et toutes ces émotions sont souvent plus anciennes que votre relation actuelle, plus anciennes même que cette vie. Il peut y avoir de très vieux traumas dans ces chakras du bas qui ont laissé de profondes cicatrices émotionnelles.

Spécifiquement, je recommanderais aux femmes qui reconnaissent cette douleur d'entrer en relation avec les vies où elles ont été l'offenseur, l'agresseur (par opposition à la victime). Ou bien, si c'est difficile pour vous d'avoir accès à vos vies passées, d'entrer en contact avec l'énergie de l'offenseur ou de la femme dominatrice en vous. Cela peut sembler étrange, mais en voici la raison : avoir été victime de violence sexuelle a généré beaucoup de colère dans votre champ d'énergie. Il peut y avoir là de la colère depuis de nombreuses vies. Elle vous bloque et vous maintient enfermée dans un sentiment d'impuissance et de victimisation. Pour libérer la colère, vous avez besoin de comprendre. Vous avez besoin de comprendre pourquoi et pour quoi ; vous avez besoin de voir le scénario en entier.

Si vous pouvez vous imaginer dans la peau d'une femme dominatrice, impitoyable et cruelle envers les hommes et ressentir en vous que c'est aussi un de vos aspects, alors la colère peut se dissoudre. Une compréhension plus parfaite peut naître, la connaissance intuitive de faire partie d'une histoire karmique plus vaste, où vous avez joué à la fois le rôle d'offenseur et celui de victime. Il est quasiment impossible de libérer vos émotions de souffrance, d'impuissance et de victimisation sans voir aussi votre côté sombre.

Il n'est pas nécessaire que vous vous souveniez de vos vies passées pour reconnaître le côté sombre qui est en vous. Vous pouvez très bien en devenir plus consciente en vous observant dans votre vie quotidienne. Lorsque vous ressentez cette énergie, cette volonté d'exercer votre pouvoir ou blesser les autres, vous pouvez ressentir que vous n'avez pas seulement été la victime désemparée de circonstances extérieures. Il y a un lien karmique entre l'offenseur et la victime : les deux rôles reflètent des aspects de vous-même.

Sitôt que vous reconnaissez et acceptez votre côté sombre, vous pouvez porter sur vos blessures intérieures un regard différent et commencer à pardonner. Quand il y a de la compréhension, la colère peut se dissoudre et vous pouvez entrer en contact avec les strates d'émotions sous-jacentes : la tristesse, le chagrin, la douleur qui se superposent, ainsi que dans votre corps.

Il est très important que les femmes reconnaissent leur aspect « offenseur » et qu'elles s'en occupent. Quand il y a en vous de la haine et de la rancune envers la sexualité, prenez conscience que plus vous avez de haine et de colère, plus vous vous identifiez au rôle de victime et plus vous vous privez de votre liberté. Essayez de ressentir que dans l'arène de la sexualité, se joue un jeu karmique dans lequel vous avez assumé les deux rôles, celui du bon et celui du méchant. De là, vous pouvez pardonner, à vous aussi bien qu'aux autres. Il y a une raison pour que les choses arrivent. Les actes de violence et de répression peuvent sembler insensés, mais il y a toujours une histoire derrière. Et toute violence sexuelle laisse de profondes traces aux quatre niveaux de l'être humain.

Les blocages dans la sexualité masculine

En ce qui concerne l'expérience masculine de la sexualité, les blocages surviennent surtout au niveau du coeur ou de la tête. A ces niveaux, il peut y avoir une peur de s'abandonner, une peur de l'intimité émotionnelle profonde. La plupart du temps, cette peur remonte bien plus loin que votre mémoire. C'est en relation avec l'ère de domination des femmes sur les hommes. C'est ce qui a rendu menaçant le jeu de l'attirance sexuelle, autrefois innocent et spontané. Les hommes ont appris qu'il était dangereux de montrer ouvertement leurs émotions et d'ouvrir leur coeur à leur partenaire.

Les hommes ont en eux des peurs profondément enracinées de s'abandonner à leurs sentiments et ces peurs ne se manifestent pas forcément au niveau physique. Il se peut qu'ils participent à l'acte sexuel physique tout en gardant leurs sentiments à part. L'homme peut donc être sexuellement présent au niveau physique alors que ses sentiments sont (en partie) absents. Ses émotions sont verrouillées à cause de sa peur de s'ouvrir et de se rendre vulnérable au rejet une nouvelle fois. Son âme se souvient qu'il a été abandonné et blessé dans ses émotions.

Patience et amour

En général, les blocages d'énergie sont assez différents chez les hommes et chez les femmes. C'est pour cela qu'il est important de parler ouvertement de ce que vous ressentez lorsque vous êtes ensemble. Lorsque vous avez vraiment confiance en votre partenaire, vous pouvez examiner en détails sans honte où votre énergie sexuelle se bloque lorsque vous êtes dans l'intimité. Vous pouvez faire cela simplement en observant, au moment où vous ressentez une pulsion d'excitation et un désir d'intimité, jusqu'où vous vous permettez de le ressentir et de l'exprimer. Voyez si vous êtes gêné(e) ou bloqué(e) dans votre corps ou bien dans vos émotions et vos sentiments. Percevez-vous une douce chaleur qui embrase votre coeur lorsque vous êtes ensemble ? Ressentez-vous une ouverture spirituelle envers l'autre ? Êtes-vous prêt(e) à rencontrer l'autre dans sa totalité ?

Cela peut sembler étrange, mais vous avez peur d'une intimité réelle. Vous êtes tous désireux d'une relation satisfaisante. Dans les rues, presque toutes les affiches font référence à une relation gratifiante sexuellement et émotionnellement. Mais l'intimité vous effraie. Lorsque quelqu'un est très proche de vous et qu'on vous demande d'enlever tous vos masques, toutes sortes d'inhibitions surgissent, dont vous n'étiez pas conscients. Au moment où elles font surface, essayez de ne pas vous juger pour cela. Voyez plutôt là une occasion d'examiner de près ces inhibitions et ces blocages. Personne n'en est exempt. Presque tout le monde a des blocages qui l'empêche de vivre la sexualité dans toute sa signification, telle que je l'ai décrite au début. C'est pour cela que je vous demande de regarder avec amour le courant d'énergie sexuelle qui est en vous, que vous soyez seul(e) ou en relation, et de traiter les blocages que vous trouverez avec bienveillance et respect. La force est le pire conseiller dans ce domaine. La patience et l'amour sont indispensables.

Gardez vivant votre désir d'une expérience véritable et complète de la sexualité ! Ne jetez pas le bébé avec l'eau du bain. Le désir est sain. Le chemin vers une expérience complète et joyeuse de la sexualité peut être long et sinueux. Mais tout le long de ce chemin, vous allez développer l'amour et la compassion envers vous et les autres. C'est quelque chose d'infiniment précieux dans votre monde humain. Vous êtes en train de guérir une vieille histoire de lutte entre les hommes et les femmes. Les énergies masculine et féminine veulent s'unir dans une danse de joie et de créativité. Toute contribution dans ce sens à un niveau individuel a une influence positive sur l'âme collective des hommes et des femmes. Votre amour de vous-même rend disponibles pour les autres les énergies de patience et d'amour.

© Pamela Kribbe
www.jeshua.net/fr

Auteur
  • Pamela Kribbe
Source

Commentaires