En toi se trouve cette lumière

Rien ne peut altérer cette humble vérité

Quoi qu’il en soit, que ce soit le Christ, Bouddha, Dieu ou quiconque, cela ne change rien à la conception de l’unité, tout provient de la même source originelle, sans quoi il n’y aurait aucune existence, fréquence, vibration, univers et autres… Que faire pour unifier tout ce qui est, afin de ne plus être perturbé, dérangé ou déstabilisé par une, ou voire même plusieurs manifestations, ou en la totalité ? Il n’y a qu’un seul chemin, peu importe qui l’a exprimé, qui l’a manifesté, qui l’a partagé, qui l’a vécu, seul le véritable amour transcende toute chose, tout ce qui est et sera. Quelle que soit la vérité qui nous soit révélée, il y en a qu’une qui ne trompe pas, qui ne juge et ni ne condamne, qui accepte et accueille tout dans la lumière, c’est l’amour divin est la seule vérité qui transcende tout. Ce n’est pas un amour basé sur l’ego, c’est un amour qui est à l’origine de tout, qui permet à sa création d’apprendre par elle-même, car tout est conforme à l’apprentissage et à l’évolution de tout ce qui est. Tout change, rien n’est stable, tout se renouvelle sans cesse. Pourquoi, pour la simple raison que toute chose, que tout ce qui est, change, la vie n’est que changement, comme il en est ainsi pour le temps, dimensions, fréquences, univers, mondes, saisons et autres.

Ce que nous appelons ombre, n’est rien d’autre qu’une perception de l’ego, car l’être qui n’est pas parfaitement centré en son soi divin, se trouve être confronté à ses propres ombres. Ce qui veut dire à d’autres fréquences, qui viennent perturber l’ego. On catalogue une grande part de l’humanité à être dans la troisième dimension, une part dans la quatrième dimension et très peu dans la cinquième. Le soi divin ne fait aucune comparaison, seul l’ego humain le fait, car il fait la différence, cela fait partie de l’apprentissage et de l’évolution, en tant qu’âme incarnée dans cette matrice. Lorsque l’être arrive à une certaine conscience acquise, il sait que l’ombre est nécessaire à son évolution pour la simple raison qu’il en a besoin pour atteindre un autre niveau de conscience, afin d’être totalement libéré de cet apprentissage. L’ombre permet à l’être de voir cet aspect de lui qu’il a besoin de transcender, tant qu’il n’a pas tout élevé par l’amour, il en fait l’apprentissage.

Tant que l’être ne respire pas que l’amour, n’agit pas avec amour, ne pense pas avec amour, qu’il n’est pas autre chose que l’amour divin. Il fait l’expérience du non amour pour la simple raison que son attention est basée sur les croyances, les peurs, tout ce qui vient le perturber, le déranger, le déstabiliser, car sa conscience est limitée à voir qu’une réalité. L’être humain se base sur ses émotions, sur ce qu’il sent et ressent, cela est tout à fait normal quand l’être s’identifie seulement à sa forme humaine, oubliant son aspect divin, son soi supérieur, cette connexion directe avec la source originelle, cette source de lumière et d’amour. Voilà en grande partie l’origine de la souffrance de l’être humain en ce monde, car celui-ci s’identifie à sa forme corporelle, terrestre, au lieu de s’identifier et de se connecter à son soi divin, en cette source d’amour et de lumière, qui est au-dessus de tout ce qui est. L’être humain est victime de ses croyances, car celui qui a cette conscience, ce lien direct avec sa source une, d’amour et de lumière, ne perçoit plus cette matrice de la même façon, mais comme une grande école, où l’âme vient acquérir cette connaissance, en venant incarner une forme de matière pour ainsi sentir et ressentir les émotions, en faisant l’apprentissage.

Ce monde vit de grand bouleversement, pour justement faire comprendre à l’être humain de se connecter à son soi divin et de changer sa façon d’être, non pas à continuer à nourrir ce monde de son manque d’amour, mais de tout élever par la lumière de l’amour.

Ce qui arrive en ce monde, est une bénédiction, car l’être humain fait face à sa propre création, à son ego démesuré, aux croyances et aux peurs générés pas toute cette humanité, que ce soit de façon individuelle ou collective. Il n’y a pas un seul être qui n’est pas éprouvé. Comme je le dis si bien, tant que vous ne prenez pas conscience de votre manque d’amour envers vous-même, envers tout ce qui compose cet univers, matrice, vous êtes condamnés à vivre le reflet de votre propre vérité, de votre propre jugement, de votre propre perception, conception de ce que vous pensez et croyez être. Quoi qu’il en soit, chacun a à vivre cette transition, tous le vivront différemment, selon la conscience du moment acquis, plus l’être s’identifie à son ego, plus il est éprouvé, plus il est centré en son soi divin, moins il est confronté. Oubliez vos rancunes, vos croyances, vos jugements, aimer tout d’un même amour, soyez la lumière et non l’ombre de votre lumière.

En toute humilité, authenticité, je vous partage ma conscience, sagesse et connaissance.
Régis Raphaël Violette
Avec tout notre amour divin, universel et inconditionnel

Régis Raphaël Violette et Sandra Violette Couple divin Guérisseur de l’Âme
Voir les créations inspirées de Sandra (toile sur Couple Divin) sur sandrajustetreamour.blogspot.ca;

Consultation, écrire à violette.regis@hotmail.com

Tu peux diffuser et ou partager tous mes textes, sans les couper ni les modifier. Je te demande juste de citer le nom de l’auteur Régis Violette, justeetre.blogspot.ca

Régis Violette