Miche

 

Articles associés

 

Pourtant, quelle chance !

Ces deux forces... Ce sont-elles qui permettent l'équilibre Le funambule, celui qui marche sur un fil Les perçoit avec une grande acuité Pour cela il ne juge ni l'une, ni l'autre Ce serait alors la chute. La chute originelle qui conduit à rouler sur l'autoroute Avec ses règles qui dictent le bien et le mal Tirailler de l'une à l'autre des deux forces C'est évidemment beaucoup de souffrance. Pourtant, quelle chance ! C'est à l'instant de ne pas repousser, ne pas analyser Ce qui fait cet inconfort, qu'il est possible de reconnaître En cela l'une des deux forces. Aussitôt l'autre force est là Aussitôt le fil, l'équilibre Le funambule Sans peur il avance au-dessus du vide.

Dans Général | 0

Dans le cocon

Il y a cette fragilité, je la connais Dans le tout petit Mais plus encore dans le grand vieillard Qui porte vers la fin du voyage L’éternel enfant Encore, dans les cris de détresse De l’animal sacrifié. Elle vient me parler souvent Me montrer mes arrogances Elle le fait sans reproche Parce qu’elle sait… Les reproches, c’est dans les plis Repli qu’ils se font Ils tendent du noir contre le blanc Plutôt que de regarder D’entendre De comprendre… Le chant du monde Dans un ordre parfait Se fout bien de nos retraits Il vient chaque jour nous cueillir Nous pétrir Nous morceler Pour enfin, nous réunir. Le cœur est un cocon ! Image : Carte Maïlo - Rendez-vous au crépuscule

Dans Spiritualité | 0

L'amour n'est pas la panacée

L'amour comme remède ? Ça c'est quelque chose Bien gentil, coucouche panier L 'éduc avait sorti sa théorie sur la vie aux angles arrondis L'enfant : je ne veux pas être gentil, je veux être méchant ! Voilà, il ne lui restait plus que ça, plus qu'à endosser cet habit du méchant Le bon à corriger, le mal aimé Non, l'amour n'est pas un remède, c'est un feu Et cet enfant qui criait, qui hurlait, qui tapait du pied, jetait des pierres Le savait ! L'amour n'est pas pour rendre la vie plus facile Plus vrai, n'est pas plus facile ! Photo de Bence Máté

Dans Spiritualité | 28

La magie du mettre en mots

Le maître pose la question à ses disciples : Est-ce qu'un arbre sait comment vivre, comment pousser ? Ce jeu qui consiste à poser une question dont on détient la réponse, dans l'intention de la leçon. La réponse la voici : l'arbre n'a pas besoin de savoir pour vivre, sois l'arbre mon fils, laisse ton mental reposer en lui... Foutaise que cela, mensonge, ignorance des forces qui meuvent la nature ! L'arbre sait comment vivre, et cet arbre le sait mieux que tous les hommes réunis en la bouche du vieux sage. Vieil homme te voilà usé à force de répétitions, ton esprit est devenu bien mécanique qu'il ne voit l'infinité de calculs que chaque être vivant actualise à chaque instant. Chaque arbre sait et communique de ce savoir immédiat avec tous dans sa relation au monde. Chaque... 

Dans Spiritualité | 0

Vient toujours ce moment, où ...

Évoquer ce murmure si vivant Qui s'entend en tout, partout C'est amour. Je veux dire que cela se fait dans une ouverture où rien ne se refuse, où l'âme est comme le ciel où passent les nuages, comme la vague qui jamais ne se sépare de l'énergie qui la fait caressante ou claquante, comme le vent qui est la feuille frémissante. Puis vient toujours ce moment où cela se dit que ce n'est pas suffisant et même que cela trahit ce vivant qui nous fait, nous les hommes, dans une posture debout qui ne cesse de s’affaisser. Parce que quand même ! On ne saurait oublier qu'il y a un problème, que doués de raison nous sommes et que la raison en nous déraisonne gravement. Ce constat c'est le monde que nous faisons qui l'impose. La raison on ne peut pas la laisser de côté, on ne... 

Dans Spiritualité | 0

Les escargots dans les brèdes

Un escargot dans les brèdes ramassées pour le repas Le voici dans le plateau des épluchures Il a grimpé au plus haut et de ses yeux au bout de ses cornes Il scrute les alentours avant de redescendre Traverser pour atteindre le bord, avancer le long. C'est alors qu'un tout petit émerge de l'entrelacs des tiges Et se lance aussi dans l'aventure de la ligne droite Il est devant et se trouve vite rattrapé, grimpe sur la coquille Et ce n'est pas pour se faire transporter, il avance maintenant Derrière le plus gros. Dans cette marche, unis tous les deux Cela pense, cela perçoit, cela agit Impossible d'ignorer ce avec quoi on est entré en relation Et tous le sens de la relation qui est conscience d'être de... Demain quand j'irai cueillir les herbes, je veillerai A laisser... 

Dans Général | 0

Créateur et création

Nous avons dit : "tout est en nous" Mais nous avons continué à vénérer A attendre, à espérer Ce qui vient de dehors Le salut Le sauveur. Nous avons dit : "tout est en nous" Mais encore se conduire comme une marionnette Dont les fils sont tenus par la puissance D'un grand architecte Un dieu extérieur. "Tout est en nous" Le créateur et la forme créée. Tableau de Will Barnet - Introspection

Dans Spiritualité | 0

De l'étranger, de l'étrangeté

Il y a cette intimité, en même temps totale étrangeté Franchement comment pourrait-il y avoir rencontre Sans ces deux termes ? L'étranger je peux, ne pas vouloir le rencontrer Ou bien c'est lui qui ne veut pas me rencontrer Alors on se dit que c'est le jeu des attirances et des rejets Que ce qui est possible avec celui-ci, celle-là Ne l'est pas avec cet autre Pourtant … Dans ces états de conscience où tout est transparence Où le pas glisse que c'est une danse sur un fil invisible La rencontre est là en tout, en tous Mariant les opposés sans aucun contre-temps. Tableau d'Emil Nolde

Dans Spiritualité | 0

De la décision qui nous fait "maître" en notre maison.

Il ne s'agit pas de vivre sans représentation mentale C'est impossible Il ne s'agit pas de changer de croyances, comme on repeindrait sa maison Les ravalements ne sont que de façades ! Il s'agit de voir le processus à l’œuvre Le voir en tant que limitation Mes actions sont limitées par mes croyances, voir rendues impossible Le Voir en tant que projection Je donne forme à ma vie, à mes relations, au monde donc Par la puissance de mon désir, de mes attentes, ce que je crois être mes besoins Alors je peux décider et choisir. Je décide de t'aimer, et cela n'a plus de fin Je décide de ne pas tuer ni pour me nourrir, ni pour mon plaisir Je décide de prendre les rênes de mon existence, plus d'intermédiaire Je décide de ma pleine responsabilité en chacun de mes... 

Dans Spiritualité | 0

Mon amie la pluie

Un bruit dans le lointain Inhabituel Cela cherche l’origine, la cause On dirait une cascade Mais il n’y en a pas, là où la montagne Ouvre les bras vers l’océan. Écouter, c’est beau Régulier Comme un rideau de perles d’eau Qui s’agite dans le lointain. Et puis, cela sait Avant même que la pensée émerge Pour dire. Elle se lève, va rentrer le linge La pluie arrive De longues minutes Un instant présent Comme si elle n’avançait plus Le son seulement L’écho de ses pas. Mais l’air fraîchi S’habille d’embruns Le vent se lève Elle est là Doucettement S’intensifie Martèle les tôles Le bitume Rebondit sur les feuilles Ruisselantes.

Dans Général | 0

Maître Eckhart - De la pauvreté

Introduction Dans ce dédale de croyances, de superstitions, de fausses bonnes nouvelles, dans toute cette violence de la volonté de convaincre, et même d'aimer, il y en a peu dont les mots me touchent. Toucher au sens strict du terme, physique l'effet et non tordu par l'émotionnel de l'apitoiement. Ce sont toujours des hommes arides, secs comme un coup de trique, la douceur, trop de douceur s'exaspère, ou alors la vraie et c'est très rare. Ils ne font pas explications, leurs mots tranchent comme l'évidence. Tu n'as même pas le temps de te demander si tu aimes ou si tu n'aimes pas que déjà un éclair à zébrer le ciel. Dans le texte ci-dessous le travail s'accomplit au fil de ces mots, creuser, creuser le sens des concepts jusqu'à voir qu'ils sont vides. Au-delà de toute représentation,... 

Dans Spiritualité | 1

Ils ont vu...

Ils ont vu qu’il fallait rompre et non pas s’accorder Ils ont vu que le mystère resterait entier Ils ont vu, dieu et diable, s’effacer des cieux obscurs. Ils ont vu... Que seuls, il leur faudrait marcher Sans jamais se retourner Ils ont vu, un monde finir en eux… Les plus vaillants marchaient devant Leurs rires tonitruants Derrière, les visages emprunts de sérieux En leur oreille encore la rumeur Aucun pour s’attarder, se pencher, retenir Le temps n’était plus aux regrets Ensemble, ils avançaient. Ils passaient et personne ne les voyait Les temps n’étaient plus aux révélations Suspension dans le vide.

Dans Spiritualité | 1

Parfois... ils sont deux... parfois encore plus nombreux...

Ce qui est émouvant, vraiment C'est la personne qui est totalement Dans ce qu'elle fait. Elle est seule, seule au monde dans ce qu'elle fait Parfois ils sont deux dans cette bulle Parfois tout un orchestre... Quand la salle applaudit les musiciens Quand ce n'est pas après, mais pendant Que ce n'est pas à côté, mais dedans ! Les mains font alors de la musique Musiciens et spectateurs se réjouissent Dans la même bulle, que c'est beau ! Tableau d'EVGENI GORDIETS

Dans Spiritualité | 1

Inspiré d'un enseignement bouddhique tibétain – L'énergie vajra

Les cinq énergies omniprésentes fondamentales LASAGESSE SEMBLABLE AU MIROIR – VAJRA - FAMILLE DU DIAMANT Selon la tradition, le vajra est une pierre précieuse, céleste, capable de couper tout objet massif. Il est indestructibilité complète. Le spectre vajra, ou dorjé en tibétain, symbolise la famille vajra. Ce spectre, est doté de cinq pointes qui représentent le lien à établir avec les cinq émotions : l’agressivité, l’orgueil, la passion, la jalousie et l’ignorance. Les pointes acérées représentent l’action de trancher toute tendance émotive névrotique ; elles symbolisent aussi la qualité pénétrante qui existe chez un être conscient d’un grand nombre de perspectives possibles. Le vajra redresse ou corrige toute distorsion névrotique de manière précise,... 

Dans Spiritualité | 0

De l'art de la "maîtrise"

La maîtrise est un art Pour peu que... Le désir est un outil puissant Si tu ne te laisses pas mener par lui Mais si tel le cheval fougueux toujours sauvage Tu le diriges non pour l'asservir Mais pour qu'ensemble vous alliez loin, loin, là-bas... Là-bas qui est Ici.

Dans Spiritualité | 0

Page suivante »