Ds ya

Heu !

 

Articles associés

 

Burqa !

. . Qui y-a-t-il derrière le voile ? Un regard, un esprit, une femme … Le soleil mordait la peau en bien des contrées, jadis. Derrière le voile, le corps respirait à l'abri des cultes des astres, en toute innocence… Puis vint le temps où changèrent l'état primordial de l'homme et ses relations avec l'univers jusqu'à devenir une confusion aussi bizarre dans sa cause, que pernicieuse dans ses effets… Qui ya-t-il derrière le voile ? Une femme cachée, une femme oubliée… La levée du voile va-t-elle la contraindre à l'enfermement véritable, homme de peu de bien qui voudrait l'appartenance d'un corps ? . .

Dans Edito | 68

Je suis bien lunée !

. . Mieux que dormir, mourir sépare ! Cela pourrait-il mettre un frein à notre païenne fureur ? Comment nous rappeler que notre corps est un monde où nous régnons en maître... L'endormi ne sent pas ce que pèse un ciel lourd tandis que l'éveillé lui le sait ! Alors ne laissons pas nos esprits perdre le sens des choses ! Si le ciel vous en dit : La lune est d'une rare beauté, ces derniers jours... La regarder en face ne soulage pas notre coeur mais dispose à la responsabilité : Celle de sa lumière sur notre visage... . . . J'ai encore passé la nuit en montagne à suivre sa course dans le ciel. Sa lumière luminescente éclairait le monde comme un phare dessinant toutes choses d'un trait délicat, faisant surgir des ombres, la silhouette fragile et tremblante des esprits... Ce... 

Dans Edito | 28

Toi et moi

. . . Corps plus mort qu'un désert et plus nu... Les pistes que je suis sur ton visage ont d'étranges méandres.. La trace y brûle encore d'un meurtrier inconnu... Mais moi je sais.... Et je fuis le culte affreux que ta piété ose encore me vouer... Je t'en prie : Epargne-moi ton œil, trouble océan, qui ronge mon âme... Mon enfant, mon enfant... Ne me regarde pas ! Mais bon Dieu, jetez-moi un drap sur la tête ! . .

Dans Edito | 38

C'EST en faisant N'IMPORTE QUOI, QU'on devient N'IMPORTE QUI !

. . Japon: 971 séismes et un niveau 7 atteint Le chiffre est phénoménal!!! 971 secousses sismiques et répliques au Japon depuis le 11 mars!!! 69 rien que pour la dernière semaine, aujourd’hui à 04H12 il y a eu 11 secousses sismiques, à croire que jamais cela ne va s’arrêter. Le lien a déjà été donné sur le blog mais un rappel est toujours utile, vous pouvez retrouver l’historique des secousses sur ce lien: japanquakemap.com. Quand au niveau d’alerte, il est au maximum: 7, les inquiétudes continuent, la situation est complètement incontrôlable, préparons-nous à assister au pire d’ici peu… L’agence japonaise nucléaire et industrielle et de la sécurité (CSRN) a finalement décidé d’élever la menace nucléaire au maximum: 7 , le même niveau que... 

Dans Général | 14

Nous sommes les guides de nos enfants

. . .Pour plusieurs parents, cette affirmation est difficile à accepter... mais il en est tout de même ainsi. Cette dernière ne concerne pas seulement les parents, mais elle s’applique à tout le monde. Les enfants que vous côtoyez ou avec qui vous travaillez ont tous quelque chose à apprendre de vous. Les enfants de la nouvelle génération, de l'ère du Verseau, sont en général beaucoup plus fragiles que leurs parents. Ils se sont incarnés à cette période pour faire reculer l'évolution humaine. Si on prend le temps d’écouter ce qu’ils ont à dire ainsi que d’écouter les questions qu’ils posent, on peut reconnaître leurs peurs acquises depuis plusieurs vies. Dès leur jeune âge, ils possèdent déjà un niveau de peur et d'angoisse que les gens de notre génération... 

Dans Edito | 49

Solaris, Isis blue et j'en passe des maquerelles spirituelles

. . . . . En voyant le tableau qu'elles ont tracé de leur divinité, j'ai réalisé combien ce n'était pas Dieu qui a fait de ses maquerelles spirituelles, son visage, mais bien ces maquerelles spirituelles qui ont figuré Dieu sur le leurs. Affectuant une humilité hypocrite de vierges notoires, ces maquerelles ont taxé d'impuissance leur raison et c'est ainsi que pensant être nommées des mystères de Dieu, elles en bavent les absurdités de son entendement : Entendement qui sévit depuis des siècles menant les hommes dans ce genre d'aberrations qui désespèrent le genre humain ; calculant sa vertu perverse et infatigable à consommer le crime des croyances, oubliant qu'il ne juge pas les choses par leur nature mais bien par l'élan de sa passion.. Ces maquerelles sont incapables... 

Dans Edito | 18

Energie électrique - énergie christique

. . ENERGIE ELECTRIQUE, ENERGIE CHRISTIQUE L'homme est dans la conquête permanente du hasard. Mais le hasard revêt bien souvent des visages connus, reconnus qui nous obligent à revenir de nos itinéraires d'évasions où nous nous égarons pour fuir les lois universelles dictées par la pure nature. Pure nature contre qui l'homme pense se défendre en construisant des dômes pour abriter un cœur trop fragile qui se dilate à la moindre infortune qu'il pense devoir au grand Tout… Si aujourd'hui, je tentais véritablement de comprendre ce qui arrive dans ce message explicite des travers du monde qui éclate en conscience tant il est fort de clarté. Ici l'édifice de la plus grande mosquée du monde (d'Abu Dhabi) qui pousse en dômes multiples au cœur du désert relatant les grandes... 

Dans Edito | 2

Les mains sales

. . . Les chemins de la liberté ne s'empruntent pas dans le mensonge. Si le besoin anxieux d'obtenir la confiance des autres n'est pas encore atteinte aujourd'hui.. Nous en sommes encore à nous débattre comme dans "Les mains sales" de Sartre... L'unité qui semblerait introduire son visage dans cette tragédie Japonnaise n'est autre qu'une satire individuelle que personnalise l'homme inhabile à la véritable action : CELLE D'ETRE CLAIR ! Le mensonge s'étire alors une fois de plus d'avant en arrière, comme un viol de nos espaces les plus précieux. Alors cette fable de l'homme décrypté par Sartre tient aujourd'hui, une fois de plus son rôle dans l'hésitation de tuer, puis une fois cette action dépassée et le meurtre accompli, le remord déchiré des aveux... Des aveux de... 

Dans Général | 1

Oh ! Mon escargot...Il est de retour !

. . Discussion avec un escargot . . - Vous voilà enfin.. - Quelle joie cette pluie de printemps ! ^^ - Bof ! Ca mouille - Respirez-moi donc cette odeur...^^ - Ca sent bizarre, je trouve. Encore un qui fait bruler du bois traité. - Je ne trouve pas. Cette odeur de terre mouillée me donne de sacrées idées. ^^ - Escargot, calme-toi, voyons. Tu me chatouilles... - Dis j'ai été sage tout l'hiver. C'est le printemps ! ^^ - Oui, l'hiver a été court - Tant mieux ^^ - Dis comment tu me trouves ? - Comme d'habitude ^^ - Comment ça ? Comme d'habitude ? - Tu ne changes pas ^^ - Comment ça je ne change pas. Comment peux-tu le savoir, on vient tout de juste de se rencontrer. Ses deux petits yeux papillonnent sous sa coquille. - Mais qu'est-ce que tu fais ? Pourquoi rentres-tu... 

Dans Edito | 7

Qu'est-ce qu'un dogme

. . . . . Qu'est-ce qu'un dogme ? . . Dans le langage de l'église, il désigne une formulation de la foi, une vérité de foi élaborée par un pape ou un concile dans des conditions bien particulières et présentée aux chrétiens comme irréfutable. Or voici que se pose déjà une question : pour nous croyants, la foi ne se fonde pas sur des formules d'ailleurs tributaires du langage d'une époque de donnée, mais elle est adhésion à la personne du Christ. Alors pourquoi se vouer à cet homme qui a vécu il y a deux mille ans ? Parce que, répondra-t-on, il est le Fils de Dieu ! D'emblée nous venons de formuler une vérité à croire : ce jésus est Fils de Dieu…même si nous ne savons pas exactement ce que signifie "Dieu", ni ce que signifie, dans cette formule, "Fils". Ainsi... 

Dans Général | 6

Clochards marins, clochards célestes

Jules Verne . . . « Le ciel est ma patrie et la contemplation des astres ma mission » Anaxagore de Clazomènes. Clochard marin, clochard céleste, un air de famille ? . . Je vais répondre à cette question de manière détournée. Et si les philosophes présocratiques grecs avaient été des clochards marins ? Des clochards illuminés allant de village en village, de port en port, non pas pour porter la bonne parole, mais pour déblatérer des inepties devant la foule qui les écoutait avec un mélange de mépris, de sérieux et de compassion. Rétrospectivement, avec plusieurs siècles d'endoctrinement chrétien et scientifique, les clochards grecs nous semblent avoir été des hommes respectables. N'excellaient-ils pas en effet dans les arts intellectuels ? Ne furent-ils pas parmi... 

Dans Edito | 2

Chut !

. . . L'Hermite de lumière Je vis dans le désert de l'eau En fin, pour la toute première fois Rouler un Hermite de lumière J'ai couru et rêvé son ombre blanche Ourlée la cloison bleutée de la houle Tandis que je nage dans la mer de l'ombre A la recherche d'une forêt d'étoiles C'est un poisson lune ! Son disque tourne au vent tiède de ma main Sans bras ni jambes, berce les courants Et si dans le ciel à la nuit manque la lune Voyez au moment où paraît le jour Son sourire entre deux eaux ! . . . J'ai mis un texte pour que je puisse poster ! Mais cela se passe de blabla !

Dans Edito | 13

Fluidique langue

. . . . . L'eau est la conscience claire qui nous révèle en sa fluidique langue, cette conscience sombre qui nous emprisonne dans notre quête de finitude. Elle est se mouvement qui glisse les origines de notre âme en corps. Elle dit : -"Bois flotté de l'arche de Noé, chaque battement de ton cœur est une tempête au seuil de la mort. Tu te penses perdu dans l'immensité, en brève navigation vers une mer sans rive où tu rêves d'échouer ta terrestre humanité Ici dans mes bras, tous les débris de tes amours éparses que je berce O' mon pauvre enfant de cendres et de laves" yaya . . . . La parabole de l'océan La conscience universelle est souvent comparée à l'océan : i Une masse fluide, indifférencié et la première phase de la création correspondrait à la formation... 

Dans Edito | 2

Horse, you turn me Crazy !

. . Horse, you turn me Crazy ! J'avais presque 16 ans quand je suis passée la première fois devant le Crazy-horse. J'avais trouvé un job à l'hôtel de la Trémoille juste à côté qui me permettait pendant les vacances de me faire de l'argent de poche. Souvent, je collais mon nez à la devanture du Crazy horse pour tenter d'apercevoir quelques choses …Bien évidemment, je me faisais tout un tas d'idées sur ce lieu qui était toujours clos à l'heure où je passais et qui me paraissait étrange à moi la sauvageonne des grands espaces qui ne connaissait pas la ville, ni ses lumières de nuit. Alors, dis mon ange, m'aurais-tu encore fait une farce en me faisant travailler pendant une dizaine d'années dans ce lieu totalement en inadéquation avec mon niveau d'études et ce... 

Dans Edito | 15

Monde des océans

. . Il y a bien longtemps de cela, les hommes étaient liés à ceux qui vivaient dans l'eau. Ils nous inspiraient, ils prédisaient l'avenir. Les hommes écoutaient et les choses se réalisaient, mais les hommes n'écoutent pas toujours très bien. Le désir de l'homme de tous posséder l'amenait loin à l'intérieur des terres. Le monde magique de ceux qui habitent les océans à fini par être séparé du monde des hommes. A travers les siècles, on les oublia. Le monde des hommes devenaient de plus en plus violent. Les guerres éclataient les unes après les autres car il n'y avait plus de guides. Et maintenant, ceux qui vivent dans l'eau tentent encore une fois de rétablir le contact. Ils ont envoyé quelques uns de leurs jeunes protégés dans le monde des hommes. On les... 

Dans Edito | 2

« Page précédentePage suivante »